Chapelle-Bellouin.Com - Site Officiel du Château
<< A propos du Château - Histoire - Photos >>

Sommaire


Accueil
A propos du Château
Histoire
Photos
Visite Guidée


Histoire

Voici une brève description chronologique des faits qui ont modelé l'Histoire du château


    Le donjon, tour d’observation contemporaine de celles de Loudun ou Moncontour, date du milieu du XIIe siècle. Il s’agit sans doute d’une construction réalisée sur ordre de Geoffroy Le Bel dit Plantagenet (père d’Henri II roi d’Angleterre).
 
     Au milieu du XIVe siècle, la seigneurie appartenait à Catherine Maillé qui la vend à Simon de Cramaud maître de requêtes de Charles VI et chancelier de Jean duc de Berry. Simon de Cramaud passe la propriété à son frère Pierre IV.
    Entre 1448 et 1512, le château appartenait à la famille Velort qui, endettée, le cède à Henri Bohier.
    Henri Bohier était le frère aîné de Thomas seigneur de Chenonceau. Il était apparenté à Gilles Berthelot constructeur d'Azay le rideau.
    Henri Bohier a effectué des travaux d'aménagement en transformant le château défensif en demeure agréable à vivre.
    Nous sommes à la « première renaissance » introduite en France après la victoire de Marignan.
    Comme pour Chenonceau ou Azay le rideau, la Chapelle Bellouin a été confisquée par François premier en 1529.  François premier l'a ensuite offert à Jehan Escoubleau de Sourdis sans doute au moment de la mort d’Henri Bohier peu après 1534.
    Jehan Escoubleau de Sourdis a continué les aménagements commencés par Henri Bohier.
    Jehan Escoubleau de Sourdis avec son titre de « Maître de la garde robe » était un proche de François premier. Son éloge funèbre indique qu’il lui a sauvé la vie lors de la bataille de Pavie. La seigneurie est transmise ensuite à son fils François et son petit-fils Charles.
    François, gouverneur de Chartres, était l’oncle et le père adoptif de Gabrielle d’Estrée, maîtresse d’Henri IV. Charles, son fils, était gouverneur des pays d’Orléans et de Chartres. Un frère de Charles, Henri, archevêque de Bordeaux et proche de Richelieu était président du conseil de la marine.
   
    La propriété a ensuite été acquise en 1637 par Richelieu, cinq ans avant son décès. Les bâtiments ont alors été ruinés. Ses héritiers ont vendu volontairement la Chapelle Bellouin aux enchères le 17 messidor an XIII en même temps que le château de Richelieu.

Contact